Une circulaire publiée au BOEN du 25 juillet 2013 explicite les modalités de collaboration de l’enseignement secondaire et de l’enseignement supérieur. « La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur dans la construction d’un continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat. »

Dans l’introduction à la circulaire du 18 juin dernier, publiée au BOEN du 25 juillet 2013 (1), Jean-Paul Delahaye et Simone Bonnefous – respectivement directeur général de l’enseignement scolaire et directrice général pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle – actent l’existence d’une école « Bac moins 3 à Bac plus 3 ».

Mise en place du baccalauréat professionnel, refonte du LEGT, orientation Post-Bac, assises de l’enseignement supérieur : autant de réformes qui s’inscrivent dans la perspective d’une continuité entre le secondaire supérieur et les premières années de l’enseignement supérieur.

Cette continuité, la circulaire précitée vient en expliciter les modalités. On retiendra en particulier l’invitation à travailler l’orientation, à mettre en place des dispositifs de personnalisation dans les lycées et d’aide dans l’enseignement supérieur. Ce faisant, elle rejoint une des convictions du Snceel. Pour lui, en effet, il convient de considérer le parcours lycée-enseignement supérieur comme un continuum. Conséquence, le baccalauréat ne saurait plus être une fin en soi et le lycée constitue désormais la première étape conduisant à une licence ou à son équivalent.


(1) Circulaire disponible sur le site du ministère de l’Éducation nationale à l’adresse suivante :

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=72634